0 5 minutes 8 mois

Le traitement thermique est un ensemble de techniques industrielles permettant de modifier les propriétés physiques des matériaux. Il implique un certain nombre de procédé variant en fonction du résultat souhaité. Nous vous expliquons tout sur ce procédé dans cet article !

Le principe du traitement thermique

Le traitement thermique consiste à modifier les propriétés physiques, mécaniques ou chimiques d’un matériau. Les principaux matériaux les plus travaillés sont l’acier, les alliages métalliques, le plastique, le verre et les céramiques.

Particulièrement pour les matériaux en métal, le traitement thermique permet d’obtenir des pièces de haute qualité. Le procédé garantit généralement les propriétés mécaniques exigées par les industries, comme l’aérospatiale, l’automobile, le médical, etc. Pour faire simple, la technique permet d’améliorer la dureté, la solidité, ainsi que la résistance d’un matériau à la corrosion et aux frottements.

Les critères variant le procédé du traitement thermique

Le procédé du traitement thermique des métaux dépend de plusieurs facteurs. Tout d’abord, il faut tenir compte du résultat souhaité selon les contraintes d’usage des pièces finies. Par exemple, une pièce composant un moteur doit avoir une dureté superficielle et une résistance bien spécifique à l’usure. Son traitement est ainsi soumis à des conditions de travail critiques et de qualité supérieure. Ensuite, le type de matériau à traiter constitue aussi un critère non négligeable. Selon qu’il s’agisse d’un acier pour outil, d’un alliage de cuivre ou d’un inox pour l’agroalimentaire, le procédé varie largement. Enfin, il est nécessaire de connaître la criticité de la pièce finie afin de trouver le procédé de traitement thermique le plus adapté. Effectivement, une pièce d’un moteur d’avion est sans aucun doute un élément à haute criticité qu’un outil de coupe d’une fraiseuse.

Les différents procédés du traitement thermique

Pour réaliser le traitement thermique d’un matériau, on introduit la pièce dans un four spécial pour le procédé. Elle est alors chauffée, soumise et maintenue à une température élevée dans une atmosphère gazeuse spécifique. Enfin, on termine par la phase de refroidissement contrôlée ou la trempe.

Il existe plusieurs types de traitement thermique selon le résultat attendu, à savoir :

  • Le recuit qui est réservé aux traitements thermiques à cœur ;
  • La trempe, pouvant être effectué à l’huile, aux polymères, en bain de sels fondus, ou au gaz à haute pression ;
  • Le traitement de durcissement ;
  • La cémentation à pression atmosphérique ou à basse pression ;
  • Le traitement mixte, telle que lacarbonitruration ou le nitrocarburation ;
  • Le traitement cryogénique pour les pièces utilisées dans le secteur de l’aérospatiale.

La formation en traitement thermique

Vous l’aurez compris, le traitement thermique est un procédé qui exige un savoir-faire et des compétences spécifiques. Qu’il s’agisse d’un traitement thermique acier ou d’un traitement thermique aluminium, il est indispensable de comprendre et de maîtriser les différentes étapes.

Pour cela, des centres spécialisés ont mis en place une formation en traitement thermique pour vous aider à maîtriser le secteur. Les phénomènes métallurgiques présentant des aspects à la fois délicats et complexes, il est essentiel de connaître les cycles de modification. Le but est de pouvoir réaliser un traitement thermique adapté au matériau, au résultat demandé et aux exigences du secteur d’activité. Si vous êtes une entreprise possédant un traitement thermique en interne, la formation vous sera d’une aide précieuse.