0 5 minutes 5 mois

L’école de commerce est un monde avec certaines exigences : autonomie, organisation, détermination… Beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur sont comme ça ! Pour pouvoir entrer, il est nécessaire de vérifier quelques critères de base.

Les terminaux ou les étudiants postulant au bac+2 (ou supérieur) doivent justifier d’un bon dossier scolaire. Mais concrètement, que doit-il contenir ?

Avoir des notes convenables

Il est difficile de s’en débarrasser, bien qu’ils ne soient pas nécessaires pour entrer dans une école de commerce.

Des scores ont été étudiés, notamment dans les matières les plus présentes dans ces écoles : mathématiques et sciences économiques et sociales.

Mais contrairement à ce que l’on pense habituellement, l’excellence n’est pas obligatoire pour obtenir une place en école de commerce.

Mais contrairement à la croyance populaire, obtenir une place en école de commerce n’est pas nécessaire.

Pourtant, il serait trompeur de dire que l’un des sujets à une moyenne de 5 points, alors le document est vérifié.

Les notes attendues sont moyennes, légèrement supérieures à la moyenne. Évidemment, les excellentes notes ne sont pas à éviter ! Mais, encore une fois, ils ne sont pas tout.

Conseils aux candidats potentiels : ne vous concentrez pas sur les notes. Ils comptent toujours, mais les autres atouts aussi dans la décision finale.

Nous vous proposons l’école MBA Algérie, ici pour plus d’informations.

Discuter d’un projet spécialiste  bien défini

Comme mentionné ci-dessus, les résultats scolaires, aussi bons soient-ils, ne confèrent aucun droit à l’école de commerce.

Un très bon élève démotivé aura moins de chance de s’y mettre qu’un élève moyen, mais persévérez !

De nombreux étudiants ont marqué les membres responsables des admissions en démontrant leur détermination et leur envie d’y arriver.

C’est pourquoi il faut prendre le temps de construire une belle lettre de motivation. Les étudiants ici ont la possibilité d’en apprendre davantage sur leurs atouts, leurs compétences interpersonnelles et leurs compétences comportementales.

Il est temps de parler de vos centres d’intérêt, de vos engagements, de vos objectifs… et, surtout, de tout ce que vous pouvez accomplir avec une formation en école de commerce.

Cette lettre de motivation est également un moyen de développer en détail les questions du projet professionnel. Pourquoi choisir cette école ? Quelle est la formation prévue ? Pourquoi ? Répondre à toutes ces questions démontre un engagement sans faille et un véritable désir d’atteindre des objectifs de carrière.

Bénéficiez de la recommandation d’un professeur

Plus besoin de montrer le pouvoir des références. Nous avons tendance à faire confiance aux opinions des personnes que nous respectons, donc les opinions des enseignants comptent. Les étudiants souhaitant intégrer la School of Business au niveau bac+2 ou supérieur ont tout intérêt à demander ces lettres à leurs professeurs actuels si ces recommandations sont faites directement au travers des documents d’évaluation fournis par Parcours Up pour les élèves de Terminale.

Pas 15, bien sûr, mais un ou deux partisans sérieux de la candidature étudiante.

Les recommandations peuvent être liées aux notes, au comportement, à la participation en classe… bref, tous les facteurs qui suggèrent qu’un candidat est susceptible d’être un très bon étudiant en école de commerce. Alors n’hésitez pas à demander à votre professeur un papier inspirant !

Preuve de bonne conduite

Comportement, au fait, parlons-en. Avoir un bon dossier scolaire pour intégrer une école de commerce est un facteur clé ! Avoir un bon comportement (rigueur, autonomie, investissement, initiative, etc.) est important dans l’enseignement supérieur, notamment dans les filières très sélectives comme les classes préparatoires, BTS ou DUT. Idem pour les écoles de commerce !

C’est pourquoi il est important de penser à entrer en école de commerce des années à l’avance. Aller à l’école est un moment précieux car il transmet des connaissances.

Les étudiants ont la responsabilité de montrer leur gratitude en investissant respect et enthousiasme dans les cours qui leur sont proposés.

Si un candidat accumule les absences injustifiées ou est pénalisé, il sera difficile de l’accepter plus tard en école de commerce. Bien sûr, le droit à une seconde chance existe, mais désormais, il faut travailler dur pour soi et se fixer des objectifs sérieux !

Pourtant, le comportement est soigneusement analysé et la balance penche souvent dans le sens des admissions.